NEW YORK NEW YORK…

8,8 millions d’habitants

5 quartiers – entre la rivière Hudson et l’océan Atlantique

Une ville empreinte de ses courants migratoires. Une ville qui vibre à l’énergie débordante. Une ville remplie de paradoxes entre la richesse absolue et les homeless. Une ville où la liberté se respire à chaque coin de rue : pas de mode stéréotypée, pas de diktat, pas de jugement …

Et une émotion totale devant Ground zéro et ses 5000 habitants partis à cause de la folie d’intégristes

New-York plus qu’une destination …Un voyage sans cesse renouvelé, sans cesse étonnant !

New York New York…

On peut aller 1 fois, 10 fois, 100 fois à NY et redécouvrir à chaque fois cette ville. C’est grand, c’est bruyant, c’est étonnant, c’est magique.

Choisissez un hôtel près de Wall street et dès la première journée foncez voir la statue de la liberté et Ellis Island. Réservez vos billets par internet et comptez 32 dollars par personne, réduction pour les Séniors !

Vous pouvez aussi prendre gratuitement un Ferry 24h/24 et faire la traversée de 25 minutes pour voir la statue de la liberté et NY au loin. Rendez-vous à Staten Island Ferry = pas un penny pour une vue grandiose.

Battery Park

La statue de la liberté offerte par la France et réalisée par Frederic Auguste Bartholdi mesure 46 mètres de haut et se compose de 300 plaques de cuivre bien arrimées pour supporter le vent de l’East River. Il faudra 4 mois pour assembler les pièces arrivées par bateau. La statue de la liberté, Battery park sera inaugurée le 28 octobre 1886.

C’est un lieu serein qui regarde New-York avec bienveillance.

Ellis Island

Le haut lieu de l’immigration de 1892 à 1954. Tous les pays où sévissait la guerre, les injustices, la faim sont représentés. Ils ont été 26 millions à qui on a payé un voyage gratuit en échange d’un rêve américain.

Ils l’ont payé cher ce rêve : ils ont travaillé dur dans les usines, dans les champs pour des salaires de misère. Les enfants travaillaient 12 heures par jour et pourtant …Ces communautés ont su se regrouper, se rassembler autour leur langue, de leurs croyances, de leur cuisine, de leurs chansons… A New-York on passe des Chinois aux Italiens, on croise les Juifs, des cantines mexicaines … et tous participent à cette identité américaine.

 Une île faite d’espoir et de larmes. Des lois réduisaient d’année en année les conditions d’admission. 6 minutes suffisaient pour un examen médical après une traversée difficile de 15 jours où les plus faibles périssaient.

Le musée retrace cette histoire sans langue de bois et en assumant ce passé pas très flatteur. A l’extérieur, un square est entouré d’un mur des noms de tous ceux qui sont arrivés en Amérique. La majorité de ma famille Russe paternelle, 10 colonnes de noms Shapiro ont émigré en 1910.

 Mon histoire américaine est sous mes yeux. Si mon grand-père paternel Isaac Schapiro avait choisi les USA en 1922 avec sa femme, sa fille et mon père Manfred Schapiro tout juste né, ils auraient survécu à la rafle du veld ’hiv mais je ne serai pas là à vous raconter cette histoire.

Un lieu émouvant, triste…Qui nous rappelle le sort de tous ceux qui n’ont que ce choix : quitter leur terre, leur histoire pour un meilleur avenir.

Marcher à New-York

C’est une évidence !

A côté de Wall Street : c’est le port historique de NY. Une évocation de ce riche passé maritime et l’aménagement d’un nouveau quartier en conservant les vestiges du glorieux passé de NY : South Street Seaport District

Sur les quais, on lit, on bronze, on regarde les jet ski sur l’East River, on mange ( le Fulton Market est là), on rêve…On va sur le rooftop Pier 17  pour une vue et un verre au top. On se promène dans ces ruelles de petites maisons en brique qui ont été conservées. Quelques commerces, une salle de boxe, une librairie, des terrasses = c’est juste magnifique !

On prend le métro, une carte de 25 dollars pour 3 jours. Attention si vous passez le tourniquet et que vous vous êtes trompé de quai …Vous avez perdu un passage et vous devez ressortir. Des lignes traversent tout Manhattan mais ne vous trompez pas de sens : uptown ou downtown !

ParkAvenue et autour de la 60th street, ce sont les beaux quartiers, les appartements les plus chers de NY avec la proximité de Central Park

Central Park :

Un parc de 340 hectares et 270 000 arbres créé en 1857 à l’issue d’un concours. Sa construction va durer 16 ans mais quelle réussite ! Ouvert en 1873 il sera le poumon vert de NY. Prenez le temps de découvrir le mini zoo : quelques ours, pingouins, oiseaux, tortues…et un espace dédié aux jeux et à une petite ferme.

En traversant ce Park vous arriverez au Dakota Building, célèbre depuis l’assassinat de John Lennon.

En consommant alentour vous constaterez la flambée des prix : redescendez par Madison avenue et vivez NY de l’intérieur !

Une ville qui vous prend et ne vous lâche plus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s