AFRIQUE DU SUD

On rentre …C’était un formidable voyage. Ce pays est formidable, d’une infinie beauté. Nous avons roulé pendant 2000 kms, à aucun moment nous avons été lassés par le paysage, tant il change et se renouvelle sans cesse. Ce peuple arc en ciel est formidable : « thanks for coming et « Good morning, how are you » Non stop. Ils savent accueillir, recevoir …Et quand on les complimente sur leur pays, ils répondent « I am so proud of my country » . Ils sont courageux, travaillent, marchent …et vivent bien souvent dans des townships indignes d’un tel pays. On a super bien mangé, les légumes, les fruits, la viande …Tout a du goût ! Le tourisme (10 millions par an) n’a pas encore fait de dégât, les sites sont préservés. ON A ADORE ce voyage et c’est sûr on y retourne !!!

      Nous partons pour Paarl pour le musée Afrikans Taal qui malheureusement est fermé, un monument érigé en 1975 et qui parvint à imposer l’afrikaans comme langue officielle. Sur la route vers Captown nous faisons une halte dans un lieu improbable : une jardinerie et derrière le rendez-vous des Bikers. Les Sud-africains ont l’art de mélanger les genres. Nous n’avons jamais vu de burgers aussi gros et comme d’habitude une aire de jeux pour les enfants où le pneu est roi et cette nature toujours mise en valeur. Nous prenons l’autoroute N2 et toujours sur le côté des auto-stoppeurs, des vaches, des marcheurs !

      Ce qui fait le charme de Capetown ce sont ses baies ses plages infinies et cette réunion de l’Océan Atlantique et de l’Océan indien. Le centre ville historique est petit et en moins de 2 heures vous parcourez le jardin central où une exposition-vente de Bonsaï avait lieu, puis le Parlement, la bibliothèque le Musée Art galerie avec principalement des oeuvres et des dessins d’artistes Sud Africains. Tiens un petit Consulat de France, St George’s cathedral et beaucoup trop de homeless perdus ou endormis sur les bancs. Des buildings mais pas énormément de charme dans l’ensemble si ce n’est cette montagne Table Mountain qui semble surveiller cette immense baie.

      Nous partons pour Babylonstoren, un jardin de cocagne Afrikaner. Une des plus anciennes fermes d’Afrique du sud transformée en lodges et sur 3,5 hectares : des jardins de pure beauté . Un Eden conçu par l’architecte français Patrice Taravella. Plus de 300 espèces comestibles ou médicinales et tout autour un vignoble. Tous les bâtiments sont peints à la chaux avec des toits de chaume. C’est une véritable splendeur. Des poules, des ânes …pour le bonheur des petits et une boutique où nous achetons des merveilles pour déjeuner. Nous avons commencé notre journée avec une vue irréelle : les nuages enroulant la montagne ! Un plongeon dans la piscine, tout est une beauté extraordinaire. Comment se lasser de telles splendeurs ?

      Au début du 18e siècle certains fermiers refusent l’agriculture pour l’élevage et vont chercher des terres ailleurs. On les appelle les Boers, ils vivent en semi-nomades et fondent Stellenboesch, à 30 kms à l’est de Capetown. C’est la plus ancienne ville d’Afrique du Sud après Capetown. Réputée aujourd’hui pour son université et ses 24 000 étudiants. Au loin des centaines de domaines viticoles sur des pentes parfois à 600 m. Le climat est excellent pour le vin avec des masses d’air qui remontent de l’Atlantique C’est le paradis Afrikaner : des fermes blanches bordées de pins parasol et d’oliveraies, des citronniers et des fleurs mauves magnifiques. Stellenbosch veut dire « forêt de stel » du nom du gouverneur Simon Van der Stel. C’est un ville qu’on a plaisir à découvrir, aucune agression visuelle, tout est préservé : les façades blanches, les noms de rue en bas des trottoirs, les numéros au sol, des maisons de style Victorien et Georgien , des petites cours où il fait bon boire et manger …Tout est un enchantement !

      Nous quittons Hout Bay, une anse à 20 minutes de Captown pour partir à Franchschloek Valley. C’est le coin français en hommage aux Huguenots chassés de France par la révocation de l’édit de Nantes qui s’y établirent en 1688. Un musée Mémorial nous raconte cette triste histoire de France dont ont été victimes ces exilés protestants persécutés jusqu’au règne de Louis XIV. C’est la route des vins jalonnée par des entrées majestueuses de propriétés vinicoles . Le vin est EXCELLENT ! Cette vallée était autrefois habitée par des éléphants heureux de cet isolement pour élever leurs progénitures. La route est magnifique, des vignes et des montagnes à perte de vue. Partout on voit des panneaux Tasting Wine et on s’attarde aux cafés de Franschoek, ses restaurants étant aussi très réputés. Découverte d’une artiste Namibienne qui vit à Capetown et nous dormons dans une superbe propriété familiale entourée de vignes.

      En route pour Cape Point et Cape Good Hope (Bonne espérance) les 2 Caps qui sont à la pointe sud de l’Afrique , bien connus des navigateurs. Une route époustouflante qui surplombe l’Océan Atlantique puis l’Océan indien puisque les 2 mers se rejoignent. Nous nous arrêtons pour voir une colonie de manchots bien installés sur la côte qui longe Simon’s Town charmante station balnéaire. On va croiser une vingtaine de side-cars qui partis de Capetown font le tour de la presqu’île mais aussi des Babouins. Il y a partout des panneaux Baboos dangerous, des familles de singes à la recherche de tout ce qui se mange et qui rentrent dans les maisons pour se servir. 2 autruches sorties de nulle part traversent la route. Les paysages sont majestueux et cette journée pleine de stops sur des plages paradisiaques semble parfois irréelle tant nous sommes subjugués par ce que nous voyons.

      Première soirée à Capetown, nous allons au Waterfront, un lieu incroyable avec des galeries marchandes et à l’extérieur des groupes qui dansent et chantent, des dizaines de restaurants, des bateaux bien sûr et ce qui pourrait ressembler à un lieu pour touristes est tout simplement le coin sympa pour bien manger et boire un verre. Des marques de luxe dans un centre commercial ce qui est étrange et à 20h30 il fait nuit noire, beaucoup de lieux se vident …C’est la fin de la journée !

      Avant de prendre la route pour Capetown nous cherchons les baleines, c’est la bonne période, elles descendent de l’Océan Atlantique, tournent le Cap de Bonne espérance (Good Hope) pour arriver dans l’Océan indien. Elles longent les côtes et c’est vrai on les voit au loin avec leurs jets d’eau, elles respirent mais j’espérais une danse de la baleine ! Hermanus est une petite ville pleine de charme, de petits hôtels en bord de mer . C’est le premier site terrestre d’observation des baleines Et c’est la principale attraction de cette région l’Overberg. Nous roulons vers Capetown et toujours au loin des vignes à perte de vue, des champs d’arbres fruitiers et des oliveraies. Pour chaque agglomération des collines entières de townships qui font de la peine. Nous sommes au printemps il fait 21° , on imagine en plein été sous les tôles ce que ce peuple doit endurer. C’est la note triste de notre voyage. Il paraît q’on peut les visiter ces Townships ou bidonvilles, je trouve cela indécent, il faut reloger ces gens dans des conditions normales et ne pas s’habituer à ces vues désolantes et inappropriées pour un si beau et grand pays.

      Etape de 380 kms jusqu’à Hermanus. Nous quittons Knysna encore à regret . Nous allons prendre la Garden road, une route spectaculaire et immensément Belle. Pour rappel L’Afrique du Sud est 2 fois et demie grande comme la France et compte 55 millions d’habitants. Chaque année 10 millions de touristes viennent et on comprend pourquoi ! Si vous aimez la mer, la campagne, les montagnes et la gentillesse , ce pays est le vôtre ! Nous sommes dans la Mossel Bay et c’est splendide. A Wilderrness nous apprenons qu’il existe un trail très recherché mais au quota très limité : 3 à 5 jours avec des rangers armés dans cette faune sauvage et le risque de croiser un rhinocéros ou des éléphants …L’arme c’est pour les éloigner . Des champs à perte de vue, des propriétés extraordinaires, des vignes, des forêts, des montagnes, des plages infinies de sable fin et ce ciel parfois lumineux parfois mystérieux mais toujours exceptionnel. Nous arrivons à Hermanus, petite bourgade pleine de charme au bord de l’océan indien à 1h30 de Capetown. Demain nous partons chercher des baleines…

      Aujourd’hui une journée à Knysna pour découvrir ses falaises exceptionnelles. Nous allons marcher en haut et en bas et nous régaler de ces paysages fabuleux …13 kms pour la journée. Cette ville n’a jamais pu être un port et on comprend pourquoi, les courants, les rochers, les falaises sont d’une telle force qu’il est impossible d’accoster. Une magnifique baie avec Leisure Isle où nous sommes : une succession de propriétés magnifiques avec des plages de sable fin. Nous croisons des Sud Africains qui courent, qui marchent … toutes les générations ! Et surtout toujours cette immense gentillesse, ce peuple arc en ciel est exceptionnel !

      Nous partons pour Kysna et passons par Prettenberg, on ne descendra pas de voiture car on dirait Ibiza, la station huppée ici, des boutiques chic …nous cherchons des éléphants… Nous continuons notre tourisme responsable et partons pour Elephant Kysna Park . Créé en 1994 ce Parc et cette Fondation viennent en aide aux éléphants orphelins qui ne pourraient pas survivre dans la nature. Habitués aux hommes ils restent sauvages mais on peut les approcher. Cette Fondation qui vient de fêter ses 25 ans dénonce tous les cas d’éléphants maltraités dans le monde et la survie des orphelins est devenue connue dans le monde entier. 40 éléphants sont dans le parc et c’est très émouvant de pouvoir les approcher, leur donner à manger tout en sachant qu’ils mènent leur vraie vie d’éléphant. Une expérience inoubliable ! Nous partons pour Leisure Island un vrai coin de paradis, un coucher de soleil, une balade dans la baie, un tour en vélo, quelle bonne journée !

      Nous quittons Keaton on sea que nous avons adoré ! 1000 habitants à l’année et 25 000 en décembre-janvier-février-mars l’été en Afrique du sud et là nous avions la plage, le site pour nous . Nous prenons la route et c’est un festival de montagnes, de prairies, de collines, de vaches par milliers . Cette immensité est extraordinaire. Nous devrons faire 1000 kms jusqu’à Capetown, il faut savoir que l’Afrique du Sud a 3000 kms de côtes et c’est grand comme 2 fois la France et demi ! Nous allons dans de sublimes lodges mais il ne faut pas oublier que les richesses ne sont pas bien réparties et nous voyons des milliers de masures, townships et conditions de vie très difficiles pour une grande partie de la population. Nous arrivons après 10 kms de forêts de pins à notre hôtel sur la crête d’une montagne qui surplombe l’Océan Indien . Et toujours cette immense gentillesse partout où nous allons.

      Aujourd’hui c’est Safari mais Safari Responsable ! Nous partons pour PUMBA qui est une réserve et une Fondation à 1h de Keaton on sea. Trevor Lombard et sa femme Dale Howarth ont créé cette réserve en 2004 pour sauver les espèces en voie de disparition et les réintroduire dans cette terre. Les lions blancs sont ainsi sauvés grâce à eux, 85 girafes se promènent sur des centaines d’hectares, 21 éléphants, des antilopes par milliers, babouins, gnous, rhinocéros, zèbres …Nous circulons sur des chemins de terre et nous voyons des animaux chez eux qui surgissent à droite, à gauche …Il faut être rapide. La Fondation vient en aide à des centaines d’orphelins pour leur donner une formation de rangers ou de personnels hôteliers dans les lodges Sublissimes de Mumba . Une journée extraordinaire avec le sentiment que nous sommes chez les animaux et non l’inverse avec un tourisme soft . Vive Pumba Private Game Reserve & Spa. Ah j’oubliais un personnel sensationnel, des sourires, des services efficaces et discrets = ils ont tout bon ! La décoration a été confiée à des architectes intérieurs et extérieurs formidables.

      Nous arrivons à port Elisabeth la 6e ville du pays, centre portuaire et automobile. quelques vieux immeubles , beaucoup de monde dans les rues et nous prenons une route à 4 voies à grande vitesse et là c’est un festival : les gens traversent les voies au risque de leur vie, des chèvres égarées, des vaches sur les côtés, des panneaux interdiction de faire du stop, de traverser …et tout le monde roule très vite. Des paysages grandioses, une immensité et une lumière extraordinaire. Un pays dont les richesses ne sont pas partagées par tous, un taux de chômage de 35% mais partout des gens qui marchent … des sourires …une bienveillance …une qualité de service exemplaire. Nous arrivons à notre étape sur Keaton on sea et c’est juste extraordinaire …La preuve en photos.

      La plage d’Umhlanga est le coin branché de Durban. Il faut savoir que Durban s’étend sur 35 kms et compte 3,8 millions d’habitants. Ce sont des maisons à perte de vue, des domaines dont celui très prisé de Mount Edgecombe , un quartier de 800 maisons sur un golf. Cette plage est magnifique, sable fin à perte de vue et quelques beaux buildings sur la plage. Au loin d’immenses cargos défilent . Un promontoir- allée avec des défenses d’éléphant et un phare rouge et blanc qui surveille.

      Direction plage de Ballito à 25 minutes de Durban, une plage de sable et de rochers et surtout une immense piscine d’eau de mer. Golf, promenade, une végétation extraordinaire, des collines verdoyantes de canne à sucre et cerise sur le gâteau, c’est le printemps et un temps de 24°. Par contre les jours se terminent à 18h

      Les Midlands, à mi-chemin entre Johannesburg et Durban aux paysages fantastiques. Des artisans qui se sont réunis dans cette région. C’est là le 5 août 1962 que Nelson Mandela est arrêté. Un lieu Nelson Capture site retrace les 27 années de sa vie et une superbe sculpture surplombe la colline. Un lieu émouvant et paisible pour cet homme hors du commun qui a changé le cours de l’histoire de son pays. Des lieux de vente improbables au bord d’une voie ferrée , une carrière et des chevaux qui jouxte une adresse de luxe de céramique prisée par une marque au célèbre H, un petit village d’artisans …C’est magnifique !

      Umhlanga Lagoon, l’une des 2 plus belles plages d’Afrique du Sud et par chance elle est à Durban où nous sommes, une ville de 3,8 millions habitants, un savoureux mélange sur terre Zoulou d’Afrikaners, d’indiens, cette nation « Arc en ciel » forte de sa diversité. On arrive sur un parking, des bureaux alentour, une porte et nous sommes en Italie . saucisses de boeuf pour le déjeuner une spécialité sud africaine

      Paris-Charles de Gaulle Terminal 2E – Direction Durban en passant par Johannesburg. Soit 12 heures d’un vol international + 1h30 vol domestique – le 26 septembre 2019 = Printemps sud Africain . Ils sont gentils, prévenants et ont une vraie notion de service…avec quelques pourboires! equipe de hockey dans l’avion et à l’arrivée pas de bagage …pas grave …on les aura 5 heures plus tard !

      pas de décalage horaire, entre 20 et 26 °, le soleil se couche à 18h et se lève à 5h30.

      Le pays du plus vieil Homo Sapiens !

      Votre commentaire

      Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

      Logo WordPress.com

      Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

      Photo Google

      Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

      Image Twitter

      Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

      Photo Facebook

      Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

      Connexion à %s